VIVES III : nouveau fonds universitaire européen de 32M€ pour accélérer le progrès

1er juillet 2020 - L’UCLouvain crée, via sa société de transfert de technologies, Sopartec, un nouveau fonds universitaire européen, VIVES Inter-University Fund, à €32M. L’objectif ? Accélérer la recherche au profit de la société. L’écosystème unique de ce fonds, avec ses incubateurs et hôpitaux universitaires, constitue un réseau puissant d’innovation transfrontalier utile aux start-uppeurs

L’UCLouvain crée, via sa société de transfert de technologies, Sopartec, un nouveau fonds universitaire européen à €32M. L’objectif ? Atteindre €50M. Le nom de ce fonds ? VIVES Inter-University Fund. Il pourra investir dans des spin-offs issues de cinq universités européennes de rang mondial : l’UCLouvain et la KU Leuven (BE), l’Université de Paris (FR), l’Université de Wageningen (NL) et l’Université du Luxembourg (LU). Ce nouveau fonds prend le relais de VIVES I et VIVES II, lancés par l’UCLouvain en 2004 et 2011, et qui ont déjà permis de réaliser 27 investissements et de lever près de €600M, soit 15x la mise de VIVES I et de VIVES II. 

L’objectif de Vives III ? Accélérer la recherche au profit de toutes et tous, soit transformer les résultats de la recherche scientifique européenne de pointe en projet entrepreneurial à haut potentiel avec un fort impact sociétal. VIVES Inter-University Fund investira dès la création de la spin-off jusqu’à €5M par dossier et également dans des start-ups innovantes / spin-outs qui collaborent avec l’UCLouvain. 

« Bâtir des champions européens au départ de la recherche universitaire : tel est l’objectif affiché par le nouveau Fonds lancé par l’UCLouvain, VIVES Inter-University Fund » explique Vincent Blondel, recteur de l’UCLouvain. « Nous renforçons notre dimension inter-universitaire, notamment avec la KU Leuven, mais aussi avec d’autres universités en France, aux Pays-Bas et au Luxembourg, avec lesquelles nous sommes en lien avec nos différents sites tant en Région bruxelloise qu’en Wallonie. Toutes ces universités sont à la source de start-up innovantes que nous pourrons aider à grandir  en créant un réseau fertile de collaboration croisée: les spin-offs de l’UCLouvain  bénéficieront de cet horizon élargi pour prendre leur envol ainsi que les start-ups des autres universités qui se développeront plus aisément dans nos régions. Nous aurons ainsi renforcé notre impact sociétal au niveau local et européen ! 
Koen van Loo, CEO de la SFPI-FPIM, et déjà actionnaire dans VIVES II, témoigne : « nous avons pu juger le sérieux de l’équipe de gestion de VIVES. La crise sanitaire a démontré le rôle critique des universités pour apporter des solutions innovantes. L’impulsion donnée par l’UCLouvain de créer un fonds inter-universitaire transfrontalier est précurseur. Connecter les universités entre elles pour créer des spin-offs de rang mondial à partir de la recherche est un des objectifs prioritaires de la SFP-FPIM. »

Très satisfaite d’avoir pu boucler un fonds technologique de cette ampleur en pleine pandémie mondiale, l’équipe de VIVES s’apprête à investir dans plusieurs technologies de pointe. Celles-ci déboucheront sur des produits et services qui accélèreront le bien-être des Européens, notamment dans les secteurs de l’internet des objets, de l’espace, de la santé et dans l’agritech.

Bruno van Lierde, président du Conseil d’Administration de Sopartec, complète : « le Fonds n’investira pas uniquement dans des spin-offs universitaires. Tant les alumni de l’UCLouvain, porteurs de projets innovants, que les entrepreneurs des start-up ou de spin-out de groupes industriels, entrent dans le périmètre d’investissement du fonds. Nous souhaitons renforcer nos liens avec ces entrepreneurs et les laboratoires d’UCLouvain pour créer de nouveaux concepts innovants et assurer un deal flow de projets continu et de qualité. »
« La recherche européenne excelle, mais éprouve des challenges à sortir des « licornes », c’est-à-dire des start-up qui, par leur forte croissance, tirent l’activité économique vers le haut pour générer un impact sociétal majeur. Notre modèle en réseau avec d’autres universités européennes, leurs incubateurs et hôpitaux universitaires, couplé à la mise sur pied d’un fonds doté d’une vraie masse critique, voilà ce qu’attendaient beaucoup de spin-offs ambitieuses », explique Philippe Durieux, CEO de VIVES.
« Notre investissement dans VIVES III confirme la volonté de Nivelinvest de s’inscrire comme partenaire privilégié de l’UCLouvain qui est un vecteur de développement économique très important dans le Brabant wallon » explique Pierre Mottet, directeur de Nivelinvest et il rajoute : « Nivelinvest est déjà un partenaire actif des fonds Vives I et Vives II. Vu le scope élargi de ce nouveau fonds, Nivelinvest a décidé de fédérer à ses côtés d’autres invests wallons afin de consolider substantiellement sa position dans Vives III. Je suis convaincu que ces moyens permettront de valoriser au mieux l’excellence de la recherche au sein de l’UCLouvain en spin-offs à la pointe mondiale dans leur domaine. »

 Au-delà du soutien financier, VIVES offre également un accompagnement très en amont d’une éventuelle mise sur le marché. L’équipe est une référence dans le montage de spin-offs universitaires, grâce à sa faculté à fédérer chercheurs, entrepreneurs, administrateurs et investisseurs chevronnés. Les montants levés sur l’ensemble de son portefeuille s’élèvent à près de €600M. VIVES a récemment contribué à l’une des transactions les plus significatives pour une spin-off UCLouvain, avec Iteos Therapeutics qui a levé 125M USD en avril 2020 et réalisera une entrée en bourse aux États-Unis dans les prochaines semaines

VIVES Inter-University Fund est capitalisé à hauteur de €32M par des investisseurs multiples et plusrégionaux, dont certains étaient déjà présents dans VIVES I et VIVES II. Ces investisseurs sont : Belfin, BNPP Fortis Private Equity, IMBC Spinnova, ING Belgique, Investsud, Namur Invest, Nivelinvest, finance&invest.brussels (SRIB), Sambrinvest, Securex, SFPI-FPIM, deux family offices mais aussi Sopartec et son équipe de gestion.

À propos de VIVES

VIVES Inter-University Fund est un fonds technologique multisectoriel qui investit dans des projets ayant un impact sociétal positif. Doté de €32M, il a la capacité d’investir aux différents stades de développement d’une société : amorçage, start-up et croissance. Le fonds intervient dans des spin-offs de l’UCLouvain ou de ses universités partenaires - KULeuven (BE), Université de Paris Diderot Descartes (FR), Université de Wageningen (NL), Université du Luxembourg (LU) - et dans des start-up situées dans un périmètre de 400 kilomètres autour de Louvain-la-Neuve. VIVES est géré par Sopartec, la société de transfert de technologie de l’UCLouvain. Participations clés : iTeos, Novadip, Tessares, Axinesis, Botalys, Upstreem, Virovet, Uptreem, Virovet, E-Peas, Aphea, etc.

Contact VIVES – Sopartec S.A.

Philippe Durieux (CEO)

Tel: + 32 472 20 63 55

p.durieux@sopartec.com www.vivesfund.com

Communiqué en français 01-07-2020_communiqué_UCLouvainFR VIVES.pdf - 521 KB English press release 01-07-2020_press-release_VIVES.pdf - 514 KB

 

 

 

A propos de Vives

VIVES Inter-University Fund est un fonds technologique multisectoriel qui investit dans des projets ayant un impact sociétal positif. Doté de €32M, il a la capacité d’investir aux différents stades de développement d’une société : amorçage, start-up et croissance. Le fonds intervient dans des spin-offs de l’UCLouvain ou de ses universités partenaires - KULeuven (BE), Université de Paris Diderot Descartes (FR), Université de Wageningen (NL), Université du Luxembourg (LU) - et dans des start-up situées dans un périmètre de 400 kilomètres autour de Louvain-la-Neuve. VIVES est géré par Sopartec, la société de transfert de technologie de l’UCLouvain. Participations clés : iTeos, Novadip, Tessares, Axinesis, Botalys, Upstreem, Virovet, Uptreem, Virovet, E-Peas, Aphea, etc.


Vives
Bâtiment Le Parc
Place de l’Université 16 bte 27
B-1348 Louvain-la-Neuve
Belgium